Le CV suisse – Exemple

exemple d'un CV suisse d'une candidate française de couleur bleu marine avec une rubrique de références en fin de CV

Télécharger ce modèle

Organisez votre CV suisse de manière efficace

Il est important que la présentation de votre CV soit claire et concise pour que les employeurs puissent facilement identifier vos compétences et expériences pertinentes.

Après avoir choisi un modèle de CV adapté, commencez par un en-tête qui montrera au recruteur que votre profil est intéressant non seulement par rapport au poste visé mais aussi en tant que profil étranger.

En effet, il faut savoir que de nombreuses entreprises suisses privilégient les nationaux suisses.

Chaque ligne de votre CV doit donc correspondre aux attentes des recruteurs suisses, tout en montrant votre valeur ajoutée par rapport à des profils locaux.

Soignez votre en-tête

Dans un CV suisse, certaines informations sont nécessaires, telles :

  • votre nom et prénom
  • l’intitulé du poste
  • votre nationalité et votre permis de travail (obligatoire)
  • votre adresse (certains postes ne sont disponibles que pour les résidents suisses)
  • vos coordonnées personnelles (adresse mail et numéro de mobile)

Indiquez votre numéro de portable sans oublier l’indicatif international si vous n’êtes pas déjà établi en Suisse. Cependant, gardez en tête que votre candidature pourrait être plus facilement écartée par des recruteurs qui privilégient les résidents suisses.

Peaufinez votre profil CV

Ensuite, il faut une phrase d’accroche de CV, ou un profil CV, forte afin de :

  1. vous démarquer des autres concurrents, notamment des profils locaux
  2. susciter la curiosité du recruteur
  3. insister sur votre expérience
  4. montrer que vous répondez au poste

Exprimer à la fois votre enthousiasme pour le poste visé ainsi que votre conscience professionnelle pour capter l’attention du recruteur. Pour une bonne et efficace présentation CV, résumez succinctement votre parcours professionnel dans votre profil en mentionnant :

  1. votre nombre d’années d’expérience
  2. une ou deux de vos compétences clés en lien avec le poste visé (en incluant vos hard skills et vos soft skills)
  3. une de vos meilleures réalisations professionnelles

Détaillez votre expérience professionnelle de façon complète

Lorsque vous décrivez vos expériences professionnelles, donnez des détails sur vos responsabilités et réalisations. Cela aidera les recruteurs à comprendre vos forces et vos réalisations chez votre ancien employeur et comment vous pourrez contribuer à leur entreprise.

Voici un exemple d’une rubrique « Expérience professionnelle » sur un CV suisse :

Exemple de chiffres et des verbes d'action sur un CV suisse
  • Géré avec professionnalisme les questions et plaintes d’une moyenne de 40 clients par semaine en mettant en œuvre de solutions adaptées

  • Préparé et envoyé le matériel nécessaire à 24 guides dans la région pour les préparer à accueillir divers groupes de clients
  • Suivi et amélioré le taux de satisfaction client d’environ 25% grâce à un suivi ponctuel des clients lors de leur séjour pour améliorer l’expérience client plus rapidement

Notez comment le candidat quantifie ses réalisations en utilisant des chiffres et des pourcentages pour mieux illustrer l’impact de ses contributions dans son ancienne entreprise, telles que l’amélioration du taux de satisfaction client. Faites bien la distinction entre vos responsabilités et les résultats que vous avez apportés à l’entreprise.

Pour renforcer son dynamisme et donner du poids à ses responsabilités et réalisations, le candidat privilégie aussi des verbes d’action pour se démarquer du style plus traditionnel de la description simple de ses responsabilités.

Assurez-vous aussi de fournir des exemples concrets de vos compétences informatiques, des outils et des compétences professionnelles qui figurent dans l’offre d’emploi pour mieux vous positionner comme le candidat idéal.

Enfin, si le secteur d’activité de votre dernière entreprise n’est pas clair, vous pouvez le préciser. Les recruteurs suisses apprécient aussi de connaître la taille de l’entreprise, soit en termes de nombre d’employés ou de chiffre d’affaires.

Trouvez les équivalences de votre formation et de vos diplômes français

Même si votre CV suisse est rédigé en français, il vous faut trouver les équivalences suisses de votre formation et de vos diplômes français car les recruteurs ne seront pas forcément familiers avec le système éducatif français.

Cependant, si vous postulez dans une ville fréquentée par de nombreux frontaliers telle que Genève par exemple, vous aurez plus de chances de faire valoir votre formation et vos diplômes.

De plus, si vous êtes étudiant, stagiaire, ou que venez d’obtenir votre diplôme, pensez à inclure votre moyenne et votre mention, pratique commune en Suisse. Tout comme les équivalents de diplômes, il vous faudra aussi retranscrire votre moyenne à la manière suisse, comme dans l’exemple suivant :

Bac pro aéronautique (Maturité professionnelle)

Lycée Honoré de Balzac, Lille

Note: 5,5/6

Regardez le tableau ci-dessous pour mieux comprendre le système d’équivalences de notes suisses :

Équivalents suisses de notes françaises

Notation suisse (sur 6)Notation française (sur 20)
618-20
5,516-17
514-15
4,512-13
410-11

Faites attention à ne pas surcharger visuellement pas votre rubrique formation en incluant tous vos diplômes français et leur équivalents suisses ainsi que les notes. Incluez uniquement les informations pertinentes pour le recruteur.

Si vous cherchez à intégrer une université suisse avec votre CV suisse, il faut noter qu’il vous faut une moyenne minimum de 12/20, ou la mention Assez Bien.

N’oubliez pas ces informations essentielles sur votre CV suisse :

Pour rédiger un bon CV suisse, évitez les faux-pas couramment retrouvés sur des CV écrits par des Français.

Faites bonne impression auprès des recruteurs en montrant que vous avez prêté attention aux nuances du CV suisse et que vous savez présenter votre profil de manière culturellement compréhensible.

Indiquez votre nationalité et votre permis de travail dans votre en-tête

Que vous cherchiez à être travailleur frontalier ou à immigrer en Suisse, il vous faudra mentionner votre nationalité ainsi que votre permis de travail (permis de résident B, C, ou L, ou permis frontalier G).

Il faut savoir que, tout comme votre numéro de téléphone et votre lieu de résidence, le fait de ne pas avoir le permis B peut être un élément qui rebute un employeur potentiel compte tenu des charges administratives additionnelles que sa demande représente.

Ne confondez pas le permis B suisse avec le permis de conduire français. Pour éviter toute confusion, préférez la mention « Titulaire du permis de conduire » si cette information est essentielle pour le poste. Sinon, il est inutile de l’inclure sur votre CV.

Précisez votre adresse de résidence

Bien que cette information soit de moins en moins inclue sur les CV en France, elle est essentielle en Suisse. En effet, votre adresse de résidence peut déterminer si vous êtes éligible pour le poste car certaines entreprises ne recrutent que localement pour des raisons essentiellement administratives.

Pensez à mentionner vos langues parlées

Avec ses quatre langues officielles, dont le français, vos compétences linguistiques prennent d’autant plus d’importance en Suisse.

Mentionnez votre niveau linguistique pour chacune de vos langues selon les normes du CECR (Cadre Européen Commun de Référence pour les langues), comme dans l’exemple suivant :

  • Français : langue maternelle
  • Anglais : courant (niveau C1)
  • Allemand : expérimenté (niveau C2)

Différences entre un CV suisse et un CV français

Pour faciliter la rédaction de votre CV, prenez en compte les différences entre la Suisse et la France afin de mieux personnaliser votre candidature.

1. Le nombre de pages s’adapte selon le profil

Plus souple que le CV français, la longueur du CV suisse s’adapte selon votre profil en suivant les règles suivantes :

  • 1 page pour un profil de moins de 5 ans d’expérience
  • 2 pages pour un profil ayant 5 à 10 ans d’expérience
  • Entre 2 à 3 pages pour un profil avec plus de 10 ans d’expérience

Un candidat avec de nombreuses années d’expérience est donc tenu d’être très détaillé dans sa rubrique « Expérience professionnelle ». Inutile alors de se limiter à une moyenne de cinq puces par entrée comme pour un CV français.

N’incluez cependant que vos responsabilités et réalisations les plus en lien avec le poste visé.

Ces règles s’appliquent aussi si vous avez un profil très technique. Il vaut donc mieux donner plus de détails que pas assez.

2. La structure du CV suisse est moins souple

En Suisse, la rubrique compétences doit se trouver sous l’en-tête, suivie de l’expérience professionnelle, la formation, et les langues en dernière position.

En effet, cette mise en page permet aux recruteurs suisses de rapidement décider si votre profil correspond à l’offre. Il vous faudra donc vous assurer que chacune de vos compétences CV répond directement aux besoins de l’entreprise.

Si votre CV est un modèle à deux colonnes où l’espace est restreint, la rubrique « Compétences » doit donc se trouver en haut du CV, comme dans l’exemple suivant :

exemple d'une rubrique compétences sur un CV suisse avec une liste à puces de compétences clairement organisées
Choisissez un modèle CV qui met vos compétences et votre expérience professionnelle en valeur.

3. La photo et les références sont fortement conseillées

Si la photo, quoique conseillée, reste facultative, un CV suisse peut paraître incomplet sans les références en bas du CV.

En effet, le réseautage étant un élément incontournable de la vie professionnelle en Suisse, c’est aussi la meilleure façon d’intégrer une nouvelle entreprise. Il vous faudra donc inclure les cinq informations suivantes :

  1. le nom complet de la personne qui vous réfère
  2. son titre professionnel
  3. ses coordonnées personnelles pour faciliter la prise de contact
  4. le nom de son entreprise
  5. votre lien professionnel si ce n’est pas clair (collègue, supérieur)

Voici un exemple d’une rubrique « Références » sur un CV suisse :

exemple de deux références sur un CV suisse
Assurez-vous d’avoir la permission des personnes concernées avant de les lister.

Pensez à participer à des forums ou des salons de l’emploi suisses afin de vous faire des contacts et mieux vous préparer au marché du travail en Suisse.

Autres erreurs à éviter

Enfin, faites attention à ne pas commettre les deux erreurs suivantes, qui peuvent facilement vous coûter un entretien :

1. Choisir un CV original ou créatif

Il est important de se rappeler que le but de votre CV est de montrer vos compétences et qualifications professionnelles de manière claire et concise.

Lorsque vous utilisez des formats ou des couleurs inhabituels, vous risquez de distraire le recruteur et de faire mauvaise impression. Il est donc préférable de choisir un format simple, classique, et professionnel pour votre CV suisse.

2. Ne pas adapter votre CV

En cherchant un emploi en Suisse, il vous faut vous plier aux exigences du pays. Adapter son CV correctement montre au recruteur que vous comprenez les subtilités suisses et cela l’aidera à mieux décider si vous correspondez au poste convoité.

Si vous devez pour quelconque raison écrire votre CV en allemand, assurez-vous que le format et les informations sont présentées à la manière suisse.

N’oubliez pas d’assortir votre modèle de lettre de motivation au modèle que vous avez choisi en faisant attention à la cohérence des couleurs des deux modèles pour conserver une image professionnelle.

Autres ressources utiles

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour votre recherche d’emploi ? En plus des sites d’annonce tels que Indeed.com et LinkedIn, pensez à parcourir des sites locaux pour des postes ainsi que des informations pouvant vous aider à aiguillonner votre recherche tels que :

Dominique Vatin headshot

Dominique Vatin est rédactrice en chef et experte en emploi chez CV Genius. En tant que rédactrice professionnelle certifiée (CPRW), elle aime mettre à profit ses connaissances dans le domaine du travail afin d’aider les chercheurs d'emploi à la recherche d'opportunités de travail plus épanouissantes. Avec une maîtrise de l'université Yonsei GSIS de Séoul, elle est citée sur des sites tels que Urban Linker et Connexion Emploi. Vous souhaitez collaborer ? Contactez-la via LinkedIn. Merci de noter que nous n’acceptons pas les articles invités et ne répondrons à aucune demande à ce sujet.