ToC

Il existe de nombreux motifs qui peuvent vous pousser à vouloir quitter votre travail.

Que ce soit par désir de reconversion, un changement de poste ou une maladie, il est conseillé de remettre une lettre de démission pour que votre départ de l’entreprise se déroule sans encombre, bien que ce ne soit pas obligatoire dans certaines situations.

Pour vous assurer de ne pas commettre de faux pas, découvrez comment rédiger correctement une lettre de démission.

Modèle de lettre de démission simple

exemple d'une lettre de démission simple avec une demande de dispense du préavis

Vous cherchez avant tout d’autres exemples selon votre situation ? Consultez les exemples ci-dessous :

Comment rédiger une lettre de démission

Un bon modèle de lettre de démission est clair et concis et tient sur quelques lignes uniquement. Même si vous connaissez bien la culture de l’entreprise ainsi que votre responsable, veillez à rester formel dans votre lettre de rupture de contrat et à utiliser les bonnes formules de politesse.

Dans l’idéal, vous avez déjà discuté de votre démission au préalable avec votre manager ou le responsable des ressources humaines.

La première règle lorsque vous rédigez une lettre de démission, c’est de ne pas être ambigu. Dès le début de la lettre, votre manager doit comprendre que vous souhaitez démissionner de votre poste.

Quelques informations doivent s’y trouver, à savoir :

  • votre nom et prénom
  • la date de l’envoi de la lettre (c’est le point de départ de votre préavis)
  • le nom de l’entreprise
  • la date de votre entrée dans l’entreprise
  • le titre du poste que vous quittez
  • la durée du préavis dans le cas où vous l’avez réclamé

N’oubliez également pas l’objet de votre lettre, qui est donc votre démission de poste. Il est aussi possible de négocier votre préavis pour le raccourcir. Dans ce cas, vous devez mentionner clairement cette demande dans la lettre et fixer une date de départ.

Après avoir écrit clairement l’objet de la lettre, commencez votre premier paragraphe en stipulant votre décision de démissionner de votre CDI ou de votre CDD.

Sachez qu’il n’est pas obligatoire de mentionner les raisons de votre départ mais cela peut aider à convaincre votre employeur de vous autoriser à ne pas effectuer de préavis.

Dans le deuxième paragraphe, mentionnez que vous souhaitez quitter votre poste sans effectuer la période de préavis.

Sachez que votre employeur peut accepter la demande tout comme il peut la refuser. Il est aussi possible qu’il vous accorde un départ anticipé, donc une durée de préavis raccourcie.

Consultez un simulateur de calcul du préavis de démission pour avoir toutes les informations nécessaires pour rédiger votre lettre de démission.

Enfin, une lettre de démission peut être manuscrite ou tapée à l’ordinateur, il n’y a pas de règles de formalités à ce sujet. Si vous avez encore des doutes ou des questions, suivez les bonnes pratiques suivantes pour une lettre de démission réussie :

À qui adresser ma lettre de démission ?

Selon la taille de votre entreprise, le destinataire de votre lettre ne sera pas le même. En règle générale, adressez-vous à votre responsable direct. Si vous travaillez dans une grande entreprise, adressez-vous à la Direction des Ressources Humaines (DRH).

Vous pouvez aussi envoyer votre lettre à votre responsable et à la DRH en double exemplaire, en vous assurant de conserver des copies pour garantir une traçabilité.

Par exemple, vous pouvez envoyer la première à votre manager, la deuxième au responsable des ressources humaines, et garder la troisième pour vous.

Dois-je proposer mon aide ?

Vous n’êtes pas obligé de proposer votre aide pour former un collègue ou une nouvelle recrue pour reprendre votre poste ou assurer une transition, même s’il vous reste une longue période de préavis.

Rien ne vous empêche de le faire mais chaque situation étant différente, pesez le pour et le contre et faites de votre mieux pour quitter l’entreprise en bons termes.

Toutefois, le fait de laisser un manuel ou des directives claires que vos collègues, votre manager ou votre remplaçant pourront consulter est appréciable et renforce votre image de professionnel.

Cet effort est d’autant plus apprécié si vous quittez un environnement où la charge de travail reste importante ou que vous possédez des connaissances très spécialisées.

Exprimez votre gratitude

Si votre séjour dans votre entreprise ne s’est pas déroulé aussi bien que vous ne l’auriez souhaité, mettez toujours en avant les points positifs de votre expérience pour montrer votre reconnaissance, tels que les :

  • compétences développées
  • opportunités diverses
  • défis que vous avez appris à relever
  • soutien de votre équipe / vos collègues / votre manager

Enfin, si vous souhaitez quitter un environnement de travail toxique, vous pouvez vous passer de l’expression de gratitude et faire en sorte que votre lettre informe simplement de votre décision de démissionner. Absentez-vous de mentionner les points négatifs qui motivent votre départ à l’écrit.

Préférez la remise en main propre

Quelle que soit la raison de votre démission, la loi ne vous contraint à aucun formalisme au niveau du mode d’envoi ou de remise de votre lettre.

Pour annoncer votre démission, la remise en main propre peut être préférable comparé à l’envoi d’un mail, la simple démission à l’oral ou encore l’envoi de votre lettre par recommandé.

En effet, si vous travaillez en présentiel ou en hybride, la remise en main propre en échange d’une décharge ou d’un récépissé est aussi l’occasion de discuter avec votre responsable pour lui fournir le contexte de votre départ.

L’envoi électronique étant aussi reconnu, il est donc tout à fait possible d’envoyer votre démission par mail. Cependant, il peut être prudent d’avoir un accusé de réception ainsi qu’un accusé de lecture en paramétrant votre boîte mail pour prouver que la lettre a bien été envoyée, reçue et lue par l’employeur.

Même si vous avez déjà annoncé votre démission à l’oral, il est préférable d’assurer la traçabilité des faits afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté au sujet de votre date de départ.

Enfin, bien que la lettre par recommandé reste un moyen souvent conseillé, cette méthode ne permet pas l’échange direct et personnel avec votre responsable ce qui peut être un désavantage si vous cherchez à activement maintenir le contact avec votre ancien employeur.

Si vous choisissez de remettre votre lettre en main propre, vous devrez avoir la preuve de réception du destinataire en obtenant sa signature et la date de réception ou en préparant à l’avance un récépissé de remise en main propre.

Les erreurs à éviter

Quatre erreurs à éviter avant et pendant la rédaction de votre lettre

  1. Ne pas se renseigner à l’avance sur vos droits et obligations contractuelles en tant qu’employé, ainsi que sur ceux de votre employeur
  2. Démissionner à l’oral uniquement
  3. Se sentir obligé de fournir des justifications pour votre démission, notamment à l’écrit
  4. Donner trop de détails sur vos motivations pour démissionner

 

La loi française sur la démission, encadrant vos conditions de travail, vos responsabilités, vos droits et ceux de l’employeur, est complexe.

Vous devez donc vous renseigner par vous-même sur les conditions de votre démission et les règles concernant le préavis ainsi que les conditions encadrant les possibilités de toucher le chômage.

L’objectif d’une lettre de démission sans préavis n’est en effet pas de vous justifier, mais d’informer de votre départ. Dans le cas où vous voulez quand même en expliquer les raisons, faites-le sans ambiguïté et de manière professionnelle.

En ce qui concerne les raisons pour lesquelles vous souhaitez démissionner, vous pouvez citer les raisons suivantes sans aller dans les détails :

  • raison personnelle
  • à la suite d’un mariage / Pacs accompagné d’un changement de lieu de résidence dans les deux mois qui suivent
  • une faute grave ou le non-respect des obligations par l’employeur
  • grossesse, naissance d’un enfant / adoption, congé parental long
  • suivre un conjoint qui change de lieu de résidence
  • un projet de reconversion professionnelle
  • un départ en formation
  • un projet personnel
  • un changement d’emploi (avec ou sans déménagement)

Modèles et exemples de lettre de démission

Démission CDI – Exemple avec préavis

modèle d'un exemple d'une lettre de démission pour un CDI

Démission CDD – Exemple avec préavis

modèle d'un exemple d'une lettre de démission pour un CDD

Lettre de démission sans préavis – Exemple

modèle d'un exemple d'une lettre de démission sans préavis

Les cas de démission sans préavis d’un contrat CDD sont plus restreints que ceux d’un CDI.

Qu’il s’agisse d’une démission lors de votre période d’essai, d’une rupture de contrat à l’amiable ou d’une dispense légalement reconnue comme le cas d’une grossesse ou d’une création d’entreprise, vous devrez le mentionner clairement dans votre lettre.

Lettre de démission avec préavis – Exemples

modèle d'un exemple d'une lettre de démission avec négociation du préavis

Votre souhait d’une dispense ou d’une négociation de préavis doit simplement figurer dans la lettre de démission comme dans ces deux exemples ci-dessus.

En effet, il est possible d’anticiper la fin du préavis ou de ne pas l’effectuer du tout, du moment que votre employeur vous donne son accord.

Lettre de démission par mail – Exemple

exemple d'une lettre de démission écrite par mail

Pourquoi c’est un bon exemple

Ce mail de démission est aussi clair et concis qu’une lettre de démission notamment avec un objet clair et la mention des termes de son contrat.

Le candidat facilite aussi la tâche pour son employeur en explicitant ce dont il attend le dernier jour de travail.

un cliché de l'auteure Yolaine Amaro prise à l'extérieur avec un arrière-plan flou de bâtiments et d'arbres
Écrit par

Yolaine Amaro

Yolaine Amaro est chargée de marketing et rédactrice experte en carrière chez CV Genius. Diplômée d’un master en tourisme de l’Université d’Angers, elle met aujourd’hui à profit ses connaissances sur la recherche d’emploi et le monde du travail pour aider les demandeurs d’emploi à démarrer et évoluer dans leur carrière. Vous souhaitez collaborer ? Contactez-la à l'adresse [yolaine] at [cvgenius.com] ou via LinkedIn. Merci de noter que nous n’acceptons pas les articles invités et ne répondrons à aucune demande à ce sujet.