Comment déceler le vrai du faux parmi la multitude d’offres d’emploi en ligne?  L’équipe de CV Genius a interrogé trois professionnels du recrutement pour découvrir comment faire face à ce phénomène.

une infographie montrant un calcul approximatif du nombre des emplois fantômes en France sur LinkedIn

Les raisons derrière l’utilisation des « emplois fantômes »

Quel chercheur d’emploi n’est pas déjà tombé sur une offre d’emploi affichée depuis plus d’un mois sur un site de recherche d’emploi ? Vous aviez pris le temps de peaufiner votre candidature et de postuler mais, des semaines plus tard, le silence radio domine, peut-être même après un entretien.

Pire, vous remarquez quelques jours plus tard que la même offre d’emploi est renouvelée !

Vous vous interrogez : votre profil ne correspondait-il pas à l’offre ? Est-ce qu’un autre candidat a été pris ? Avez-vous été « ghosté »? Est-ce que les recruteurs ont oublié d’enlever l’annonce du site ? Ou bien s’agissait-il d’une fausse annonce pour un emploi qui n’a jamais existé ?

CV Genius reconnaît la croissance de ce phénomène et vient en aide aux chercheurs d’emploi en leur donnant les moyens de distinguer les offres d’emploi bien réelles pour un poste à pourvoir dans un délai raisonnable des offres qui peuvent être tout autre chose.

Les raisons derrière cette pratique sont multiples, dont certaines plus innocentes que d’autres. Parmi elles, nous retrouvons :

une infographie listant quatre raisons principales derrière l'existence des emplois fantômes : le manque de temps ou l'oublie, la volonté de faire pression sur ses employés surchargés, la stratégie d'alimenter son bassin de talents avec des CV et le désir de donner une impression de croissance de l'entreprise

Ces offres, en ligne depuis plus d’un mois et généralement renouvelées en continu, donnent l’illusion de recrutement actif.

Cependant, cette pratique peut avoir de lourdes conséquences à long terme, non seulement pour la marque de l’entreprise mais aussi pour les chercheurs d’emploi.

8 sur 10 responsables du recrutement ont déjà ghosté des candidats par le passé, une statistique inquiétante survenue lors d’une étude sur le marché américain.

Cette stratégie d’emplois fantômes de la part des employeurs et de leur département de recrutement participe alors à l’épuisement moral des candidats, déjà exacerbés par le vécu d’un marché du travail très compétitif.

Comment débusquer une offre d’emploi fantôme en 3 étapes

Pour aider les chercheurs d’emploi à distinguer les offres d’emploi authentiques des emplois fantômes, CV Genius a interrogé trois recruteurs dans divers domaines pour apporter des conseils pratiques et concrets.

une infographie expliquant comment éviter d'être pris au piège par les emplois fantômes

1. Vérifiez la date de publication

Lorsque vous postulez à un emploi, commencez toujours par filtrer les annonces par date de publication. Plus l’offre d’emploi est en ligne depuis longtemps, plus il est probable qu’il s’agisse d’un emploi fantôme.

Mais à partir de quel moment faut-il se mettre sur ses gardes ? Il n’y a pas de durée précise car chaque entreprise possède son propre processus de recrutement qui peut varier dans la durée.

De plus, certains postes peuvent être particulièrement difficiles à pourvoir, notamment des postes demandant des compétences très techniques ou des postes à haute responsabilité.

Il est donc compréhensible que de nombreuses entreprises cherchent à trouver leur perle rare en gardant une offre d’emploi en ligne pendant plusieurs semaines, voire des mois.

Donc avant d’écarter une offre d’emploi sur le seul critère de sa date de publication, faites l’effort de vous renseigner plus précisément en allant sur le site de l’entreprise et sur ses réseaux sociaux.

Selon une enquête de Météojob, en France, la moyenne pour un processus de recrutement en France tourne autour de 32 jours. Donc, si une offre d’emploi est en ligne depuis plus d’un mois, il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’une annonce pour un emploi fantôme.

2. Cherchez l’offre en question sur les réseaux sociaux et le site de la société

Le deuxième conseil partagé par Matt Collingwood, Directeur général de VIQU IT Recruitment est le suivant :

une citation d'un professionnel du recrutement, Matt Collingwood, sur comment déceler des annonces de faux emplois sur les réseaux sociaux.

Toutefois, gardez en tête que les annonces sur les sites de recherche d’emploi sont payantes pour les entreprises. Une start-up n’aura pas forcément le même budget qu’une multinationale et pourrait afficher une offre d’emploi uniquement sur son site ou en lançant un appel sur ses réseaux sociaux.

Il en revient donc aux candidats de faire preuve de prudence et de garder à l’esprit la taille de l’entreprise ainsi que son budget potentiel avant d’ignorer une offre d’emploi.

3. Contactez le département RH directement

Si vous êtes encore dans le doute malgré vos efforts de recherche, sachez que rien ne vous empêche de contacter le service des ressources humaines de l’entreprise directement.

Envoyez un message LinkedIn ou un bref mail au responsable du recrutement sur LinkedIn, pour lui poser des questions sur le poste à pourvoir. Si un numéro de téléphone est fourni, n’hésitez pas à passer un appel pour avoir des réponses plus rapidement.

Si le poste est vacant, vous aurez l’avantage de pouvoir vous renseigner sur le poste directement auprès du recruteur pour renforcer votre candidature avant de postuler. S’il s’agit d’un emploi fantôme, vous vous aurez évité de perdre du temps inutilement à peaufiner votre CV et votre lettre de motivation.

Comment contourner ces « emplois fantômes » et accéder au marché « caché » de l’emploi

Pour éviter de perdre du temps et de l’énergie dans des offres qui risquent de mener nulle part, voici cinq conseils pour mieux se protéger selon trois professionnels du recrutement Derek Bruce, Kim Nguyen et Matt Collingwood :

une infographie avec des conseils de recruteurs professionnels sur comment éviter les emplois fantômes et accéder au marché caché de l'emploi

En effet, les agences de recrutement sont souvent en première ligne pour filtrer les offres d’emploi. Selon Derek Bruce, Directeur des ressources humaines et des opérations à First Aid at Work Course, établir une relation directe avec elles vous permet d’avoir un meilleur accès à des offres légitimes.

Prenez donc le temps de contacter les recruteurs spécialisés dans votre domaine et de leur faire part de vos compétences et de vos objectifs professionnels. De plus, de nombreuses offres d’emploi intéressantes ne sont pas toujours publiées publiquement.

Les recruteurs sont donc bien placés pour vous informer de ces opportunités. Sur ce point, Derek Bruce insiste sur le fait de rester au premier plan parmi ceux qui mènent les discussions dans votre secteur d’activité :

une citation d'un professionnel de recrutement, Derek Bruce, sur comment augmenter ses chances d'être remarqué par un recruteur en utilisant LinkedIn.

Une autre façon de diversifier vos méthodes d’accès à des offres d’emploi réelles est de participer à des événements de réseautage professionnels tels que des conférences, des ateliers destinés aux professionnels de secteurs précis ainsi que des salons de l’emploi.

En faisant connaître votre profil à des professionnels de votre milieu et à des recruteurs, vous aurez plus de facilité à vous faire remarquer par des employeurs potentiels. En effet, le bouche-à-oreille dans le monde professionnel est un outil inestimable à ne pas négliger.

D’autre part, le réseautage se fait tout aussi efficacement en ligne qu’en présentiel. Utilisez des plateformes de réseaux sociaux tels que LinkedIn, X, Instagram et même YouTube pour élargir votre réseau professionnel en partageant du contenu pertinent pour susciter la discussion.

C’est en étant proactif et en établissant des connexions directes avec des professionnels de votre secteur que vous augmenterez votre visibilité et votre crédibilité professionnelle aux yeux des recruteurs.

une infographique expliquant les qualités recherchées par les recruteurs aujourd'hui dans un contexte de recrutement difficile

Un des meilleurs outils à ajouter à votre arsenal est donc un CV bien rédigé, éventuellement assorti à une lettre de motivation et un profil en ligne complet et à jour.

Prenez donc note dans un premier temps des meilleures pratiques pour rédiger un CV bien conçu correspondant à votre profil, que vous soyez nouveau sur le marché du travail ou plus expérimenté.

En effet, connaître les attentes des sur le contenu d’un CV vous aidera à inclure les bonnes informations et à les présenter de la manière la plus compréhensible et adaptée au goût du jour.

Kim Nguyen, consultant en recrutement et co-fondateur de La Maison Qui Recrute conseille aux candidats de faire particulièrement attention aux mots-clés et à la manière dont ils présentent leurs compétences et expériences pour que leur CV soit facilement lu par les systèmes de suivi des candidats (ATS) :

une citation de Kim Nguyen, consultant en recrutement sur la rédaction du CV

Derek Bruce, gardant en tête l’importance du développement professionnel d’un candidat, insiste sur le fait d’améliorer son CV en se perfectionnant ou en obtenant des certifications pour le travail souhaité. Il insiste qu’un candidat démontrant son acquisition de nouvelles connaissances et compétences le rendent plus attractif sur le marché actuel du travail.

Il en est de même pour votre profil en ligne. Votre profil sur une plateforme de recrutement ou de réseau professionnel doit inclure des mots-clés pour être visible par les recruteurs.

Tandis que vos profils personnels, s’ils sont visibles de tous, doivent renvoyer une image positive de vous avec un minimum de professionnalisme. Enfin, ne vous laissez pas abattre si votre recherche d’emploi s’avère être particulièrement longue !

Dans certaines circonstances, les entreprises et les agences de recrutement ne peuvent tout simplement pas répondre à tous les candidats en raison du volume de CV et de candidatures qu’elles reçoivent. Cela n’a rien de malicieux mais c’est une conséquence malheureuse de la numérisation du processus de candidature.

Sur ce fait, Matt Collingwood partage une anecdote personnelle pour offrir aux chercheurs d’emploi un aperçu de la réalité du point de vue des recruteurs :

une anecdote du professionnel de recrutement Matt Collingwood sur le haut volume de candidatures reçues pour un poste, suggérant que les recruteurs ne peuvent pas regarder chaque candidature envoyée.

Dominique Vatin headshot

Dominique Vatin est rédactrice en chef et experte en emploi chez CV Genius. En tant que rédactrice professionnelle certifiée (CPRW), elle aime mettre à profit ses connaissances dans le domaine du travail afin d’aider les chercheurs d'emploi à la recherche d'opportunités de travail plus épanouissantes. Avec une maîtrise de l'université Yonsei GSIS de Séoul, elle est citée sur des sites tels que Urban Linker et Connexion Emploi. Vous souhaitez collaborer ? Contactez-la via LinkedIn. Merci de noter que nous n’acceptons pas les articles invités et ne répondrons à aucune demande à ce sujet.